Archives pour l'étiquette USA

Aux USA, Trump et le show à venir…

20160820_121221-1-copieAux USA, le show…
Tel un petit bonhomme tout seul devant son immense scène… il peut convoquer le grandiose… ou l’horreur !

Alors, vivement que la scène se remplisse de gens superbement variés, aux peaux et aux habits colorés, chantant la joie de cultures étonnantes ! Que cette grande scène vide soit un théâtre pour défendre la liberté, la créativité, la tolérance, le progrès, l’écoute et le respect des autres et des minorités.

J’ai peur des murs, des armes, du souci écologique balayé, du refus des avortements, des propos sexistes et de la violence faite aux femmes, de l’intolérance face aux préférences sexuelles. J’ai peur d’une morale étroite et démagogue, et du racisme en tous genres…
Car, au bout du compte, dès qu’on met le pied hors de chez soi, on est tous un étranger pour les autres. Alors oui, comme tout le monde, j’aime les baisses d’impôts et la politique de grands travaux qui profitent à tous. Dommage qu’il faille payer si cher ces deux cadeaux-là en prenant le risque d’une régression de nos sociétés.

Je n’ai donc plus qu’un souhait, un espoir pour éviter de sombrer dans le désespoir…  : que « la fonction fasse l’homme » !  Comme ce personnage réel dont la vie a été illustrée dans « La liste de Schindler » de Spielberg : quand le nazisme surgit, Schindler est sur le point de profiter d’un bon filon pour s’enrichir… Et soudain, cet homme ordinaire comprend ce qui se passe et il devient un homme discrètement extraordinaire en sauvant des centaines de Juifs.

Croisons les doigts. Trump va avoir le pouvoir… Espérons qu’il comprenne très vite tout ce qu’il pourra faire pour le bien de son peuple et de l’humanité toute entière. Et gardons en tête que chacun de nous a une part de pouvoir pour que la scène soit belle. Restons debout.

Insolite tour du monde : les goûters !

En Russie, au goûter, vous pouvez déguster du caviar rouge. La classe !

 

En Lituanie, indispensable d'expérimenter les oreilles de cochon grillées, avec un brin de vodka et du café. Ca surprend !

 

Au Laddakh, laissez-vous offrir du thé salé au beurre de yak offert par les Tibétains. Drôle de bouillon entre ciel et terre, sur le toit du monde. Divine expérience…

 

Au Maroc, plus facile, un thé sucré à la menthe et vous voici acidulés !

 

En Tanzanie, à proximité des lions et des girafes, rien de tel qu’un Coca. Même tiédasse.

 

Aux USA, vous prenez le risque de vous gaver éternellement de beurre de cacahuète… Miam ! Mais adieu la ligne !

 

En Namibie, de l’eau plate en bouteille : l’idéal… face à la pureté du désert. Garder l’esprit libre et les yeux ouverts pour boire l’horizon…

 

En Corée, il faudra bien ingurgiter l'incontournable salade de chou à l’ail, acide, au goûter comme au déjeuner… Pitié !

 

En Argentine, il n’y a pas d’heure pour savourer ces petits pains farcis à la viande, qu’on soit dans la pampa, la cordillère des Andes ou l’enchanteresse Buenos Aires. … Empanadas, mmh…

 

En Chine, tous les thés semblent impériaux. Avec ou sans chien grillé. En mangerez-vous un jour ou l'autre, sans le savoir ?

 

En Indonésie, un souvenir marquant : le babiguling qui, je l’espère, n’est pas un « baby googling » !

 

En Afrique du Sud, toute heure peut être celle du steak d’autruche ou de la viande de crocodile. Décoiffant !

 

En Angleterre, le « Earl Grey » reste Le Thé. Divin !

 

A Cuba, le mojito vous donne des pieds ailés pour danser le tango jusqu’à l’aube… Avec des joueurs de guitare vous chantant « Besame mucho » et le tour est joué !

 

En Espagne, on avancerait bien  de quelques heures celles des banderillas, debout au zinc, si utiles pour refaire le monde !

 

Et partout ailleurs, les fruits en écorce attirent bel et bien : petits bijoux empaquetés, cadeaux de la nature, à l’abri des démons qui rendent malades.

 

En France, moi, je reste "fan" de la baguette du coin, craquante sur le dessus, tendre dedans et sur laquelle je serais même cap’ d’étaler de la sardine à l’huile d'olive écrasée et mixée à du beurre… Oui… Pour le goûter… Mmmh, ma mère tartinait cela. Parfois. Une gourmandise trop riche dont elle se méfiait car elle surveillait sa minceur. J’aimais surtout dans ces moments-là son regard brillant. J’ai gardé ce souvenir intact. Moi, enfant, je voyais ma mère telle qu'elle était depuis l'enfance : espiègle, libre et rayonnante.

 

Ce côté « C’est une folie mais je me l’offre quand même ! », c’est ça, le goûter pour moi : déraisonnable et si bon ! Et joliment pimenté, surtout à l’autre bout du monde !

 

 

A voir : le blog www.legouter.fr d'Mry