Archives pour l'étiquette liberté

Aux USA, Trump et le show à venir…

20160820_121221-1-copieAux USA, le show…
Tel un petit bonhomme tout seul devant son immense scène… il peut convoquer le grandiose… ou l’horreur !

Alors, vivement que la scène se remplisse de gens superbement variés, aux peaux et aux habits colorés, chantant la joie de cultures étonnantes ! Que cette grande scène vide soit un théâtre pour défendre la liberté, la créativité, la tolérance, le progrès, l’écoute et le respect des autres et des minorités.

J’ai peur des murs, des armes, du souci écologique balayé, du refus des avortements, des propos sexistes et de la violence faite aux femmes, de l’intolérance face aux préférences sexuelles. J’ai peur d’une morale étroite et démagogue, et du racisme en tous genres…
Car, au bout du compte, dès qu’on met le pied hors de chez soi, on est tous un étranger pour les autres. Alors oui, comme tout le monde, j’aime les baisses d’impôts et la politique de grands travaux qui profitent à tous. Dommage qu’il faille payer si cher ces deux cadeaux-là en prenant le risque d’une régression de nos sociétés.

Je n’ai donc plus qu’un souhait, un espoir pour éviter de sombrer dans le désespoir…  : que « la fonction fasse l’homme » !  Comme ce personnage réel dont la vie a été illustrée dans « La liste de Schindler » de Spielberg : quand le nazisme surgit, Schindler est sur le point de profiter d’un bon filon pour s’enrichir… Et soudain, cet homme ordinaire comprend ce qui se passe et il devient un homme discrètement extraordinaire en sauvant des centaines de Juifs.

Croisons les doigts. Trump va avoir le pouvoir… Espérons qu’il comprenne très vite tout ce qu’il pourra faire pour le bien de son peuple et de l’humanité toute entière. Et gardons en tête que chacun de nous a une part de pouvoir pour que la scène soit belle. Restons debout.

La place de la République a-t-elle 1 âme ?…

20160121_150933Jeudi, je suis passée par la Place de la République pour la 1re  fois depuis le 11 janvier 2015. Quelle émotion ! Car ce n’est pas 1 âme que j’ai reçue en plein cœur, ce sont des centaines ! Celles de tous ces martyrs partis parce qu’on n’a pas su enseigner à quelques damnés le bonheur qui nous est donné via la tolérance, la diversité, la joie, la liberté.

Avant, la place de la République était le cauchemar des voitures et des piétons. On savait qu’en allant là, on tombait sur un coin de Paris impraticable, passage imposé pour atteindre les théâtres, les salles de spectacle, le cirque d’hiver, etc. Et vaguement, on savait qu’il y avait là, planquée au milieu, une statue qu’on n’avait jamais le loisir d’admirer.

Puis un jour, enfin, tout a changé. Un architecte a eu du génie. Il s’est intéressé au sens de cette place de Paris : les trottoirs ont été aplanis, le centre est devenu lieu de vie, la circulation des voitures s’est assagie et une large partie de la chaussée a été donnée aux piétons. Enfin,  la place avait gagné une âme, avec au cœur, dressée vers le ciel, sa fière statue que les Parisiens pouvaient enfin découvrir.

Jeudi, cette place de la République m’a offert ce melting-pot d’âmes autant par son ambiance presque feutrée (malgré le temps glacial !) que par les écrits qui foisonnent,  les graffitis colorés de créateurs anonymes ou par le sentiment qui m’animait : oui, quelque chose d’indéfectible dans notre pays règne là. Des milliers d’âme comptent sur nous. Notre mission : rester joyeux, éduquer, échanger, transmettre, aider la jeunesse à grandir heureuse et courageuse, les yeux bien ouverts, avec des projets innovants pour les générations qui lui succéderont.

Oui. Œuvrons pour ce qui reste essentiel.