Archives pour la catégorie Les bruits qui courent

Le berger à la bergère : baguettes dorées contre morne City…

Ouf !  Le berger répond à la bergère ! La guerre de la presse sert aujourd’hui la France ! Le Nouvel Economist a moqué notre pays hier, Les Echos répondent aujourd’hui en pointant La City :

Scandales, bonus, emploi : la City en pleine dépression

16/11 | 07:00 | Nicolas Madelaine

« Du scandale du taux Libor au choc provoqué par les milliers suppressions de postes chez UBS, Londres a perdu de son attractivité. D’autant que la conjoncture reste morose et que la régulation se renforce.

Scandales, bonus, emploi : la City en pleine dépression16/11 | 07:00 | Nicolas Madelaine
Du scandale du taux Libor au choc provoqué par les milliers suppressions de postes chez UBS, Londres a perdu de son attractivité. D’autant que la conjoncture reste morose et que la régulation se renforce… »

Extraits :

« Le Centre for Economics and Business Research (CEBR) s’attend à ce que les emplois à la City revienne l’an prochain à leur niveau d’il y a vingt ans. »

« Le Royaume-Uni a trop compté sur ses banques pendant les années de bulles. Leurs excès ont laissé les finances publiques du pays dans un état désastreux. »

L’attaque du Nouvel Economist, jeudi, était une calomnie ! Faire douter de la France sert le Royaume-Uni. Cela permet aussi d’inquiéter les 400 000 Français qui vivent là-bas afin d’éviter qu’ils quittent l’Angleterre et ne reviennent en France… On le sait, nos jeunes (et moins jeunes) diplômés sont très appréciés au Royaume-Uni, au Canada et aux US.  Les Français (quoiqu’on dise) sont bien formés et plus cultivés que bien d’autres… avec, en plus, cette French Touch qui plaît tant !

D’autant que, si des baguettes explosent, il n’y a pas trop de dégâts ! Mais si la City se vide, cela sera autrement plus dévastateur !

Une semaine de vacances et…

Une semaine de vacances et, pendant ce temps, l'actualité s'est emballée !… Où donner de la tête ?

L'Europe se délite, la livre sterling est attaquée, La Grèce se sent seule, la météo se dérègle, certaines régions sont inondées, des sans abri meurent de froid, L'Afghanistan préoccupe, la Sécurité Sociale fait ses comptes, les Régionales se préparent, les grands groupes fourbissent armes et chiffres pour leur AG, le chômage s'accentue, la poitrine de Carla Bruni affole le monde politique, Avatar reste dans l'ombre, les Femmes sont les oubliées des Conseils d'Administration, les routes françaises se désagrègent sous l'impact du gel et l'absence de budget travaux,  les salariés craignent les licenciements et menacent de faire grève, les écologistes tirent la sonnette d'alarme, Martine Aubry pointe du doigt, François Fillon encaisse, quelques trains sont immobilisés…

Du nouveau sous le soleil ? Heu…

Oui. Aussi. Et cela mérite la Une. Des entreprises développent des concepts nouveaux, de jeunes pousses grandissent avec leurs projets, les réseaux sociaux tissent leurs toiles, Google et Facebook se surveillent étroitement et agitent le monde, les livres électroniques interpellent, le développement durable est entré dans les réflexes quotidiens, les PME sont une force vive et combattive, les banques baissent les taux de leurs crédits, L'Australie regorge de projets et… et…

Ouf ! Je suis en bonne voie pour reprendre pied avec l'actualité !

De quoi parle-t-on dans votre entreprise ?

De quoi parle-t-on dans votre entreprise ? Du marché, des produits, de l'ambiance, des projets ? Les couloirs bruissent-ils de phrases comme ci ou comme ça :

"La concurrence nous a pris une part de marché capitale mais les troupes sont en rang serré, prêtes à se battre."

"Le marché est vraiment étroit mais nous sommes dans une niche vouée au succès. C'est grisant !…"

"On lance un produit nouveau par semaine ! c'est trop, on a du mal à suivre sur le terrain…"

"La filiale Zoom cartonne depuis des mois, ça entraîne tout le groupe, c'est bon pour nous."

"Ils finiront par avoir ta peau et celle de ton chef…"

"J'ai peur : je suis sur un siège éjectable…"

"Nous sommes dans un monde de tueurs…"

"C'est cool ici, c'est chaleureux, on se sent aimé et impliqué ! Le bonheur ! C'est la première boîte où je vis ça !"

"Ici, on navigue à vue. C'est tantôt blanc, tantôt noir…"

"Le monde est dur, la course est effrénée mais nous, on a un patron nickel ! Avec lui, on sait où on va !"

Vous ne savez pas ce qui se dit dans "vos" couloirs ? Auriez-vous oublié de décoder le langage : peur, combat, confort, zen attitude, découragement ? Vous croyez-vous  sourd et aveugle ?

Utilisez donc vos réseaux pour qu'ils vous remontent l'information mais veillez à les avoir tissés avec des gens estimables. Gare aux malveillants.