Archives pour la catégorie Blog ?! Ce qu’on peut en dire… 1

…Et pourtant j’aime bloguer !

Ah, les réseaux !

On se laisse prendre tout en y allant mollo… Un max de mails tous azimuts, un peu de tweets (sans que cela devienne obsessionnel), du Facebook (c’est rigolo, les amis, la famille), du Linkedin  (bien sûr, incontournable ! Une vraie mine de professionnels !), du Viadeo (quasiment pas, trop c’est trop, c’est ingérable !)…

+ La vie, la vraie, dense, intense avec la famille, les amis, les contacts, les voisins, les grandes joies et les questionnements… Le job, avec ses contrats, ses progrès, ses virages et la nécessaire prospection des contrats suivants… Les balades, les voyages, les musées, les films, le théâtre…  L’écriture de livres ou de sketchs, si plaisante et si consommatrice d’énergie !

Alors, le blog… et d’un seul coup, on tombe sur le dernier post qui remonte à Pâques  ! Dingue ! Et on réalise qu’on n’a plus pris ce temps magique du voyage dans l’écriture et la lecture de billets d’humeur !

Alors, oui, je vais tenter de remédier à cela. Au lieu de publier de manière débridée à droite à gauche, je vais canaliser de nouveau via ce blog.  Et je crois que je vais essayer de recréer une blogroll : j’aimais bien ce côté « plateforme » qui renvoyait vers des auteurs que je lisais pour leur écriture, leurs idées, leurs images ou leur humour.  Ce sera peut-être un peu long à remettre en place car le blog, qui est pourtant génial, a peut-être perdu un peu de son étoffe. Et je me doute que c’est un sacré boulot de recréer une blogroll et de la positionner correctement dans la page et…

A suivre !

 

 

La 500ème ! C’est elle, cette note-ci, ici !

Qui aurait cru, en mars 2005, quand j'ai mis ma première note sur ce blog que, 4 ans plus tard, je serai encore entichée de ce monde-là ? Et mon premier commentateur, deux ou trois notes plus tard, fut : Christophe Ginisty, consultable maintenant sur une 2de adresse, ici. Ce fut un bel accueil !

Que de doutes au départ ! Vais-je avoir des idées intéressantes à écrire ? Ai-je la moindre légitimité pour ouvrir un blog ?

Que de sceptiques à l'époque sur l'émergence de ce nouveau mode de communication ! Beaucoup prédisaient un feu de paille !

Ai-je appris, changé en 4 ans ? Oui, sûrement.

Je me suis beaucoup amusée aussi à naviguer ici et là, lire et discourir avec untel ou untel, rencontrer les blogueurs à Paris blogue-t-il ?… Parisbloguetil13

Un seul regret : en 2007, j'ai très peu écrit. Un job très prenant et pour lequel je m'interdis de prendre le risque d'écrire et de provoquer un mélange d'étiquettes. Et du coup, le lectorat a diminué et les commentateurs aussi. Normal. On choisit tous ses blogs : trop prenant de lire trop d'auteurs. Est-ce si grave ? Non.

Et, pas très loin de celui-ci, j'ai ouvert un blog professionnel : BeaucoupdeVous. C'est donc que j'y crois sacrément à ce monde-là, vivant, rapide, immédiat, ouvert…

A bientôt pour la 501ème note, ici ! C'est reparti pour un tour !

Dis-moi pourquoi tu me lis…

Un questionnaire à la Bettina !

Vous êtes nombreux à passer ici, à lire, sans rien dire, sans rien écrire. Cela m'intrigue. Vos fameux flux RSS… depuis 4 ans que dure notre histoire…

Je vous propose aujourd'hui des options. Il suffira de me dire ou 3 ou 8 ou 15 pour que j'en sache plus sur vos motivations. A vous de jouer ! Voici des offres de réponse :

  1. J'ai pris l'habitude ! Après mon café, j'te lis et je pars au bureau !
  2. J'aime ton style !
  3. Tu m'agaces mais je suis "addicted" ! Alors, j'assume…
  4. Parfois, tu as une vue surprenante de l'actualité. Ca me donne de la conversation.
  5. Je guette en permanence chez toi le dérapage ! Et ce test, c'en est un !
  6. Je t'ai associée à mes débuts de blogueurs.
  7. Ton côté féministe me plaît.
  8. Tu fais des notes courtes et j'ai horreur de ceux qui nous bassinent de mots…
  9. Les people et les faits divers, vus par toi, ça surprend !
  10. J'suis timide mais j'me soigne.
  11. Je te lis, sans t'écrire, parce que je ne sais pas écrire en fait…
  12. Tu es atypique dans ce monde-là et c'est ce que je viens chercher.
  13. Tu m'as collé(e) dans une de tes blogrolls, alors, respect !…
  14. Tu fais partie de mes chouchoux.
  15. Je passe ici par hasard. C'est Google qui m'a propulsé là !
  16. Je t'ai repérée dans la blogroll des autres…
  17. Je compte sur toi pour me renvoyer l'ascenseur de temps en temps : viens me lire, quoi !
  18. En réalité, je viens tous les jours pour voir si tu parles de moi ! Et vraiment, tu me décois souvent !
  19. Tu es programmée dans mes fils RSS et je ne sais pas les modifier !
  20. Parce que, ce que tu dis, c'est plein de "bon sens", hé, hé !
  21. Ton côté, "billet d'humeur au fil de l'eau", sans prise de tête, ça relaxe !
  22. J'te connais bien dans la vraie vie alors j'te lis, par amitié, tout discrètement.
  23. Pour mille autres raisons mais je n'en dirai pas plus, aujourd'hui comme hier…

Un ou plusieurs numéros pour me répondre ? S'il vous plaît ! Lancez-vous ! Dites-moi… enfin  :

Lettre ouverte à Vinvin, le cow-boy du blog.

Bonjour, Vinvin

Tu veux des nouvelles d’ici ?

Ici, c’est parfois Clochemerle. On dissèque ce qui se passe ou ne se passera pas avec les futurs maires. Les citoyens chicos de Neuilly se lancent des coupes de champagne à la figure lors de meetings à la mairie. A Boulogne Billancourt, ton ancienne ville, Baguet, 52 ans, a été en tête aux primaires. Fourcade, 78 ans, maire sortant, essaie depuis de résister à sa montée. Matraquage sur les marchés ! L’enjeu pour les Boulonnais : ce que deviendront l’ile Seguin et ses abords. Verdict, ce soir.

La presse raffole de tout ce qui va impacter l’image de Sarkozy-Bruni. La fnac essaie de cantonner dans un espace restreint les livres parus sur eux.
Fillon a pris sa place sur le terrain ; sa cote est en haussse.
La bourse joue au yoyo.
Les sujets d’actualité sont le pouvoir d’achat, enfin reconnu comme étant en baisse, les économies d’énergie à mettre en place, un comportement développement durable à adopter. Et les beaux-jours arrivant, le sujet logement sera moins évoqué.
Le père et le fils Glucksman ont écrit un livre ensemble.
Le fls d’Hardy et Dutronc cartonne.
Vanessa Paradis ressurgit et rafle les prix, comme d’hab.
Les Ch’tis sont à l’honneur.

Notre pote Hervé Resse est toujours aussi sympa ; j’ai eu Mry au téléphone il y a quelque semaines.

Et je crée une société "Beaucoup de vous" (Beaucoup de vous… pour séduire les meilleurs), et le blog qui va avec, et j’ai participé, en interviewant des maires de France, à un nouveau livre qui sort ces jours-ci : "La cuisine de nos maires".

Je t’ai presque tout dit sur ce qui se passe d’important en France !
:)

J’espère que votre aventure calfornienne se porte au mieux et que les soucis de l’économie américaine n’a pas prise sur vous tous.

Quoiqu’on dise, ici, en Europe, je crois à une réelle capacité de résilience du peuple américain.

Bises.

Du buzz, du « coaching » et des mots

Un livre* de plus sur le coaching, certes ! Mais celui-ci est bien écrit, se lit avec aisance et met en avant, sans prétention, les atouts du coaching. Alors, oui, ce livre m’a plu (même s’il y en a beaucoup d’autres sur le sujet) car il a une approche positive du coaché et du coach. Il évite les écueils diabolisant le sujet et jongle agréablement entre principes et pratique. Coaché comme coach y trouveront donc leur compte.

J’aime être sollicitée pour du buzz via mon blog surtout quand je peux faire des compliments !

* "Le coaching" chez InterEditions par Laurent Buratti et Vincent Lenhardt

Etes-vous un « désemblogué », un « rablogueur » ou un « bloguichounet » ?

Et revoici une note parmi celles que vous avez préférées… (note du 25 janvier 2006, ses commentaires et ses track-backs)


Quelques mots clés, extraits d’un nouveau dictionnaire :
« Le Petit
Bettina Soulez du blog »

CC, Creative Commons

Nota bene : l’auteur, prôneur de
zapping, a préféré donner un ordre débridé plutôt qu’alphabétique à son
dictionnaire.

blog : espace de création et de
liberté offert à tous via le web.

blogosphère : milieu dans lequel s’exerce
l’action de bloguer.


blogotomie : section chirurgicale tentant à séparer le blogueur de son
clavier donc de son blog (méthode tombée en désuétude car s’étant révélée
inefficace et coûteuse).


blogomanie, blogomania ou blogmania : habitude ou goût bizarre pour le
blog et qui peut provoquer l’irritation de l’entourage du blogueur.


blogomaniaque
:
qui manifeste une obsession pour le blog.



bloguesque : a trait au blog, (à ne pas confondre avec « blogubuotesque
»).


blogubuotesque : qui paraît ridicule sur un blog. Adjectif dérivé d’ubuesque.

blogouaille : ton moqueur ou irrévérencieux
de certains blogueurs.

blogaillerie : raillerie bloguée.

blogorrhée : trouble du discours se manifestant
par un excès de mots sur le blog. Maladie actuellement incurable et conduisant
à l’épuisement.


blogologue : spécialiste du blog cherchant à alléger les tourments du
blogueur compulsif.

blogopathe : personne atteinte de
blogopathie.

blogopathie : personnalité pathologique se
manifestant par un comportement obsessionnel vis-à-vis de la blogosphère.
Diagnostic facile mais guérison improbable dans l’état actuel de nos
connaissances.


blogologie : étude scientifique des faits bloguiens.


blogantisme : développement excessif d’un blog sous l’impulsion d’un ou
plusieurs blogueurs (étymologie : « blogantisme » vient du mot «
gigablogantisme », mot tombé en désuétude dès l’année 2004).


blogueur : personne qui blogue, souvent incomprise des nonblogueurs.

bloguien, bloguienne : se dit d’une personne ou d’une
chose dotée d’un atout du blogueur.


rablogueur : personne qui se charge d’amener des blogueurs sur un blog (synonyme
en langage courant : rabatteur).


blogoûlerie : ivresse bloguesque.


blogasme : point culminant du plaisir bloguien.


hâblogueur : fanfaron du blog.


blogbaronnie : seigneurie incontournable du blog. Terme à usage
généralement dépréciatif, dénotant parfois un éventuel espoir d’appartenance à cette
caste. Terme visant à  différencier « ceux qui se la pètent de ceux qui
se la jouent modeste » ! (citation d’un auteur anonyme).

blogantesque : se dit d’un blog atteint de
blogantisme (voir plus haut).


blogotique : ensemble des techniques bloguiennes.


blogothèque (appelée aussi « blogroll ») : emplacement réunissant une
collection de blogs.

blogroll : mot anglais cherchant à
s’imposer dans la langue française, synonyme de blogothèque et blogosphère.


blogorythme
:
cadence régulière ou frénétique qui s’impose au blogueur pour consulter sa
blogosphère ou blogroll.


ablogrythmie : trouble du rythme chez le blogueur qui l’incite à
annoncer qu’il va diminuer ou arrêter son « addiction au blog ». Trouble
généralement superficiel ou passager, très rarement définitif.


déblogage : action que s’autorise le blogueur afin de s’offrir une
liberté de ton.


bloguerie
:
s’apparente à une causerie qui, l’automne venu, pourrait se faire
au
coin du feu…
en France, au Canada ou en Belgique.

coblogueur : se dit de blogueurs investis
dans un même blog.

coblogage : utilisation d’un même blog afin
de véhiculer des idées.


bloguichounet : petit mot gentil qui sert à nommer un blog favori ou
préféré.

blogounette : se dit d’une plaisanterie sans
conséquence.


blogasson : se dit des blogs fades, qui ne tiennent pas la route ou qui
n’ont aucun intérêt. Se dit également de blogueurs insipides.

hypbloggystyle : (tournure emphatique) qualificatif
donné à un blog très « branché ».


gloubibolga : nourriture bien connue de « L’île aux blogueurs ».


bloguenaire(s)
:
s’utilise généralement au pluriel pour parler de cette couche de la population
qui blogue.


bloguable
: (terme
familier voire vulgaire, davantage utilisé par la gente masculine que féminine…
encore que…)
, se dit de quelqu’un ou quelqu’une qu’on juge digne d’être
blogué (e) ou que l’on désire ardemment bloguer.

imbloguable : (terme familier voire
vulgaire),
jugement de valeur souvent irrévérencieux, par opposition
à « bloguable » (voir plus haut). Se dit de quelqu’un qu’on ne
désire pas bloguer ou que l’on n’imagine pas bloguable.

emblogué : se dit d’une personne
embarquée, engluée ou embrigadée dans un courant bloguien.
 

embloguable : se dit d’une personne qui court
le risque d’être sous influence bloguienne (à ne pas confondre avec «
imbloguable »).


désemblogué : se dit d’un pauvre-bougre-blogueur, égaré en dehors de la
blogosphère.


bloghyrambique : qualifie un commentaire très élogieux ou enthousiaste à
propos d’un blog (ou d’une note sur un blog).


blogossionnel
:
peut qualifier une névrose dont le symptôme est un rituel blogomaniaque et
blogophage.  Terme usuel provenant de la contraction de " blog" et  "obsessionnel".

blogophage : se dit d’un gros consommateur
de blogs.

blogologie : science et technique de la
création d’un blog.


blog in : mot anglais désignant le fait de bloguer entre midi et deux,
au volant de sa voiture, grâce à une borne wifi.

blog out : tournure elliptique désignant
une « blog outline », service de dépannage à distance faisant exploser les
factures téléphoniques.


"gueblo"

: bloguer en langage verlan.

inébloguable : se dit d’un blog inimitable et
inégalable.

désopilablogue : qualifie les notes de certains
blogueurs qui créent l’hilarité chez leurs lecteurs.


influençoblogue : plaque tournante du pouvoir bloguien, à ne pas
confondre avec « la blogbaronnie ».


blogotage
:
action de bloguer en dilettante.

blogainéant, -te : fainéant, -te du blog.

balbublogueur
:
blogueur débutant et malhabile.

balbublogage : bredouillage du blogueur débutant
et malhabile.


néoblogophyte : blogueur récemment converti à l’art de bloguer.


blagblegbligblogblug : célèbre méthode d’apprentissage basique du blog, (parodie
de la célèbre méthode d’apprentissage de la lecture : ba-be-bi-bo-bu…)

bullabloguer : se la couler douce en bloguant.