Beaucoup de Vous, beaucoup de joies

"Beaucoup de Vous" vous souhaite à tous beaucoup de joie en cette période de fête ! 

Et, que votre année 2009 ait été merveilleuse ou médiocre, que 2010 s'annonce pour vous formidable ou floue, il y a des joies à saisir et à vivre tout de suite avec vos proches, en cette période-ci…

Grosses bises à tous. Profitez de la vie et des gestes tendres qui vous seront offerts ! Joyeuses fêtes !

Nota bene : pour ma part, ce chiffre : "20 – 10" m'inspire assez. Il y a là une sonorité qui me plaît bien ! A suivre…

Chronopost, la veille de Noël ! Temps gagné ?!? Pour qui ?

L'avis de passage est dans la boîte aux lettres. Ils n'ont pas sonné, pas frappé à la porte, pas osé déranger peut-être… Ils sont repartis avec mon paquet !?! Ils m'attendent chez eux, dans leur entrepôt, à des plombes d'ici ! Pas de plan sur l'avis pour atterrir facilement dans cet endroit perdu. La nuit tombe tôt, je galère dans les rues, j'appelle pour savoir l'itinéraire. On me passe un chauffeur pour qu'il me l'explique mais il ne connaît pas le nom des voies ! Quand j'arrive enfin, on cherche mon paquet partout. Introuvable ! Mal classé !

D'aut'gens repartent sans le leur ! Ils sont venus, le nez en l'air, sans papier d'identité ! Ils sont furax, ils seront bien nuls demain sans cadeau à donner sous l'arbre !?!  J'assiste à leur colère, leur déconvenue tandis que l'attente me fait monter la moutarde au nez ! Et moi alors ? Je suis plantée là, avec ma pièce d'identité, tandis qu'on s'active en coulisses à chercher mon paquet…

"On vide les camions, vous comprenez…" Non, je ne comprends pas ! C'est le bazar ! Et puis soudain une fille se penche à la gauche de son siège, attrape un paquet, posé là debout, en disant : "Ah, mais attendez… le voilà… c'est ma collègue qui est partie et qui l'a mis là pour pas qu'on le cherche !" Il était là, sous la main, sous le pif de chacun !… mais ce malheureux paquet, une fois déclassé, était devenu introuvable ! Aaaah, l'ordre ! Bien utile, finalement…

Les employés se sont excusés, ils sont confus… C'est déjà cela.

Alors ? Qui a gagné du temps dans cette histoire ? Certainement pas moi, le destinataire du paquet ! L'acheteur a peut-être, lui, gagné du temps et enrichi Chronopost, mais Chronopost m'a rendue dingue !

Bon ! Au final, les paquets seront bien sous l'arbre le 25 au matin ! Et ce sera la fête ! On oubliera tout cela…

Joyeux Noël, chers lecteurs !

Disque dur illisible… et tête bien pleine ! Vive la « Nike attitude  » !

Il me vient un vieux slogan de Nike : "Se vider la tête avec les pieds !"

Moi, j'ai cru me vider la tête avec les doigts en tapotant sur un clavier pour remplir un disque dur ! Et tout a rendu l'âme en même temps : mon ordi, mon disque dur, mon téléphone portable tout juste passé en d'autres mains, ma connexion internet…

Que me reste-t-il ?

  • Deux comédies terminées dont les copyright étaient fraîchement déposés (ouf !),
  • Ma tête bien remplie à la fois du passé et surtout de mes projets…
  • Une sauvegarde (un peu moins jeune que ce que j'espérais),
  • Mes clés USB
  • Les pièces attachées que j'ai envoyées à mes différents interlocuteurs…
  • Les documents que j'ai imprimés
  • Un téléphone tout neuf
  • Un ordi prêté
  • Un technicien qui a bidouillé la ligne pour que la connexion internet fonctionne…

Alors faut-il se plaindre ? Non. Car le plus important remonte à la surface. Je me suis probablement débarrassée de quelques scories. Et demain s'invente aujourd'hui. 

Eurostar… Des infos ?!? Ah, ah ! Mais pour dire quoi ?

Exceptionnellement, cette année, pour revenir en France, mes enfants londoniens ont pris… l'avion et non le train ! Alors, deux heures de retard à cause de la neige, un accès aéroport un peu compliqué, rien ne paraît grave comparé aux galères des voyageurs d'Eurostar.

Et voici l'annonce réparatrice ! Belle opération de communication ! Eurostar va rembourser les billets aux voyageurs malchanceux !!!! C'est royal ! Fallait-il le dire et ne dire quasiment que cela ?  Ah, ah !

J'imagine plutôt que l'entreprise se montre déjà économe pour se préparer à affronter quelques procès ! Le manque d'informations, le manque de prévoyance, le manque de nourriture, boissons, électricité, couvertures, le manque d'attention donnée aux plus fragiles comme les enfants, les bébés, la durée invraisemblable de la panne et du sauvetage, le stress provoqué chez chacun, la désorganisation totale enclenchée dans les familles ou les entreprises, bref cette crise sans doute prévisible mais pas préparée et mal gérée est une calamité pour leur image de marque !

Et alors ? Eurostar, sans concurrence et pratiquant des prix exorbitants, se sent peut-être hors d'atteinte depuis le départ… Alors, tout glisse… Même ce rappel de "wagons, de gens traités comme du bétail, embarqués vers la mort, sans savoir pourquoi"…

Peut-être que, nous, les voyageurs, devrions opter de nouveau pour le bon vieux ferry… avec son tangage et ses mauvaises odeurs mais qui rend moins banale l'arrivée sur la terre ferme !

Alzheimer… perdre le fil… filer doux,… douée pour aimer… aimée sans détour

Il y a quelques années…

Il y a quelques années
Ta vie t’a échappé s’est rouillée
Tu l’as su dès que ta tête s’est brouillée
Et comme tu aimais la bonne compagnie
Pour la garder tu as fait semblant de rien
Comme si de rien n’était
Pour que cela reste bien

Diable tu as eu si peur si tôt
Perdre la tête quelle horreur
Senteur de mort
Tu aurais préféré sacrifier autre chose
On ne devrait pas faire de vieux os
Quand la pensée désole
A quoi sert d’avoir lu Beauvoir et Cocteau
Malraux, Tolstoï et Boileau
Si les idées restent muettes comme un tombeau

Avec humour Bonjour
Tu as su sauver la mise
Une pirouette une fantaisie
L’honneur était sauf
Même si la donne était fausse
Dans le fond même dans cette vie-ci
L’intelligence passée t’a servie
Quelques facéties pour ta survie

Cette tourmente sonne l’exil
Tout se délite même ton babil
Et pourtant malgré ta tête perdue
Ce que tu as gardé c’est l’Amour
L’amour donné l’amour reçu
L’amour de Philippe
L’amour de tes filles
Sans artifice

De cet amour tu étais caparaçonnée
Tu avais l’air faible mais tu étais fortifiée
Tu étais encore jolie et regardée
Tu étais encore aimée
Tout le monde l’a dit et tu en étais flattée
Tu avais perdu la tête pensiez-vous
Mais tu avais gardé l’amour
Tu étais aimée sans détour
Joli choix Qu’en dites-vous

Par Bettina
Pour Toi, si merveilleuse…

novembre 2009

Mes pensées vont à toux ceux qui aiment une personne touchée par cette maladie. J'espère que ce texte en aidera quelques uns.

Chez GDF Suez, si le bruit passe, le gaz passe… Facile, non ?

Chez GDF Suez, d'après la pub, il y a des gars payés pour taper sur un pipe-line avec un outil et d'autres payés pour courir près des pipe-lines et tester la circulation du gaz en y collant leur oreille ! S'ils entendent le bruit créé par les agitateurs d'outils, c'est le signe que le gaz passe !?! Vision moderne du métier et surtout des contrôles techniques !

Non, ce n'est pas de l'humour ! C'est le message de la campagne de pub actuelle de GDF Suez à la télévision. C'est sûrement trop cher payé pour un message aussi falot !