Communiquer, manager avec une burqa ou une niqab !?!

Communiquer avec une burqa ? Ou manager hommes et femmes tout en portant une niqab ? C'est une idée stupide, non ?

Si on enferme les gens dans une prison de tissu, c'est pour les empêcher d'avoir un jour quelque ascendant sur autrui. Donc diriger les autres ou tout simplement se croire sur un pied d'égalité devient impossible.

Ces masses ou taches noires dans le paysage ressemblent aux housses sur les meubles. On voit la housse, plus le meuble. On devine juste un meuble… Et les meubles n'ont pas d'émotion, donc pas de communication.

Communiquer, manager, exister, vivre avec une burqa ou une niqab ? Une pauvre vie. Sans liberté, sans fraternité, sans égalité. La France aime les femmes. La burqa et la niqab ne sont pas dans le passé de la France ; à nous de les empêcher de surgir dans son avenir.

Pour les fans de Nolwenn…

"Oui", aux 24 h du Bâtiment, Nolwenn est venue chanter avec Patrick Bruel, comme l'ont fait également Maurane et Lavoie.

"Oui", Nolwenn est superbe et chante divinement bien.

"Non," je ne crois pas qu'elle soit venue chanter là à 10 heures du soir parce que Nicolas Sarkozy est venu parler là à 16h !

Je pense simplement que la Fédération Française du Bâtiment a voulu montrer à ses adhérents que le gouvernement cherche des solutions pour les aider à traverser la crise et à maintenir l'emploi (d'où la présence de Sarkozy) et a voulu faire plaisir à ceux qui sont venus à ce grand meeting professionnel (d'où la présence de Bruel, Nolwenn, Lavoie et Maurane).

Vous ai-je apaisés, vous les fans qui êtes venus nombreux chercher ici le sens de la présence de Nolwenn à ces 24 Heures ? Elle est, je l'imagine, surtout venue chanter devant une salle de 15 000 personnes ! 

Comme vous, j'aime beaucoup Nolwenn que j'ai vue émerger il y a quelques temps, déjà, à la Star Academy La Nouvelle Star ! Et elle mérite une scène (aussi grande) à elle toute seule !

Les 24h du Bâtiment de la FFB : excellentes 24 heures !

Ffb 11 et 12 juin 09 11 et 12 juin 2009 : 15 000 entrepreneurs du Bâtiment reçus au Palais Omnisport de Bercy. Didier Ridoret, le président de la Fédération Française du Bâtiment, accueille et met en scène ces patrons qui, sur le terrain, jour après jour, s'engagent, se battent, prennent des risques, affrontent les lourdeurs de l'administration, recrutent et font confiance à leurs équipes ; ces gens qui, avec les sujets d'économie d'énergie et de développement durable, feront de notre pays, si on les accompagne, un pays exemplaire !

Nicolas Sarkozy, Laurent Wauquiez, Christine Boutin, Jean-Louis Borloo sont là. Autant dire que le gouvernement souhaite encourager cette population qui crée de l'emploi et de l'innovation dans toute la France.

Ffb sarkozy Sarkozy se sent bien parmi eux : il peut revenir sur ses engagements de campagne et ses réalisations enclenchées.

A chaque colloque, chaque atelier, chaque conférence de ces 24 h, les messages d'avenir sont dopants et valorisants, et les constats sur le présent sont authentiques et francs même s'ils laissent affleurer l'incontournable compassion. 

La qualité des intervenants prouve à quel point ce secteur de l'économie est capital en France. Et les patrons de PME sont entendus, valorisés et, à maintes reprises, bien identifiés comme étant aux antipodes des patrons voyous qui ont défrayé la chronique ces derniers temps.

Ffb Bruel et les femmes (2) Patrick Bruel, Morgane Maurane, Lavoie et Nolwenn viennent clôturer cette journée et je me rends compte, qu'autour de moi, les femmes connaissent par coeur les paroles chantées par Bruel. Le public retient Bruel en scandant : "On n'est pas fatigué !"

Oui, le monde du Bâtiment est costaud et ne s'arrête pas sur sa fatigue. Il préfère évoluer et anticiper plutôt que subir.

La qualité est au rendez-vous durant ces 24h et les entreprises adhérentes sont choyées :  messages, organisation, accueil, rythme des manifestations, tout est soigné. Bravo, Didier Ridoret, bravo, la FFB !

L’air jovial qui dérange : celui de l’avocat qui parle de la défense du criminel…

Deux minutes d'antenne et le piège a fonctionné. L'avocat, l'air jovial, sourit de toutes ses grandes dents pour parler de la défense qu'il fera de sa cliente, celle qui a assassiné le banquier Stern : il va plaider le crime passionnel. Il a peut-être en tête mille détails croustillants qui le font largement sourire ou bien il se retient de rire encore car il a glissé un bon mot à l'oreille d'un confrère…

Résultat : inadéquation totale entre le moment grave que vit la première famille de cet homme et l'apparente jubilation de l'avocat de la défense de l'accusée à l'ouverture du procès.

Parfois la rapidité de l'information chez les journalistes de télévision provoque le même type de télescopage : les uns sourient encore du sujet précédent et entament, la mine réjouie, le dramatique sujet suivant ; d'autres finissent une phrase dramatique sur un sujet dramatique et s'amusent déjà du sujet léger qui va suivre.

Attention ! Le corps et les mimiques parlent plus que les mots !

L’actualité de « Beaucoup de Vous »

Juin 2009. Un an déjà que j'ai créé ma SARL "Beaucoup de Vous". Le moment est venu de vous en dire un peu plus sur mon actualité.

Certaines de mes missions sont confidentielles. Donc, pas de nom à citer. En revanche, voici ce que l'on me confie :

·         Aide à la formulation de virages stratégiques.

·         Accompagnement des équipes dans le changement : alternance d'aide personnalisée avec chacun et d'aide à la communication, par exemple, lors des comités opérationnels ou exécutifs.

·         Aide individuelle lors d'une prise de fonction nouvelle.

·         Communication de crise.

·         Animation de conseils d'administration pour y instaurer une dynamique nouvelle.

·         Accompagnement pour une prise de parole réussie : contexte, contenu, préparation à l'improvisation, powerpoint si besoin, gestion du stress, occupation de l'espace…

·         Travail sur : les mots, les phrases, les slogans, les intentions… et les intonations…

·         Conférences lors d'Assemblées Générales.

·         Conseil externalisé en communication pour une PME : proposition d'agences de communication puis interface entre l'entreprise et l'agence. Participation au choix du logo, de l'identité visuelle, de la charte graphique, base line, plaquette, newsletter, etc.

·         Porte-parole d'une entreprise et de sa direction générale.

·         Animation de formations individuelles ou collectives sur la communication, l'organisation, le travail d'équipe, les réseaux…

·         Réflexion avec les élus sur leur mission, leur engagement puis travail personnalisé sur l'impact de leurs prises de parole.

 

Vous le devinez : tout cela est passionnant à vivre.

 

Une claque européenne ! Ca fait mal, dites, sur des têtes vides et des mots creux ?

Mon pote Resse a raison ! Savourons la claque donnée à quelques donneurs de leçon qui nous saoulent de leur hargne et de leur bêtise antiproductive depuis quelques mois.

Le temps des excuses est venu et je sens qu'on va en avoir un paquet. La place de l'excuseur public va être bien occupée et notre Ségolène va en vouloir à tous ceux qui vont s'évertuer (encore !) à la copier !

"Ah, bonnes gens, avoir critiqué l'Europe, les Verts et l'UMP depuis tant de temps, pour ce résultat-là, c'est bien affligeant", se disent certains "Non élus" !

Mais où va aller le monde sans tous ces agités qui croyaient élever le débat en le maintenant au ras des pâquerettes ? 25 listes dans le bureau de vote ! Vous avez vu : 25 listes de gens qui ont eu la grosse tête ! Quelques dégâts colatéraux sont maintenant prévisibles. Ca va dégager le paysage…

A Rennes, au Club IGR : le réseau à l’honneur !

Club IGR   Pour le 15ème anniversaire de ce club IGR des Anciens Diplômés de L'IGR-IAE de Rennes, j'ai été invitée à faire une conférence. Le thème : le réseau.

Excellent accueil : un club dynamique, un réseau bien constitué avec des gens de tous styles et de tous âges. 130 personnes réunies un samedi par une jeune femme, Kathel Yraeta, et son équipe qui animent ce club.

Bon esprit, plein de questions : l'art de faire du réseau intéresse toujours.

Bientôt, je serai à Grenoble, pour ce même sujet "réseau", pour une autre entité, a priori très différente.