« Un léopard sur le garrot », Rufin nous emmène au grand galop !

Il y a des merveilles de livres qui vous forcent à les lâcher parfois pour réfléchir, reprendre souffle ou aller écrire soi-même un bout de pensée, une envolée, une vérité qui vient de nous irriguer tout entier. Le livre de Rufin, "Un léopard sur le garrot", en fait partie.

Rufin nous offre d'imaginer sa vie si audacieusement menée, avec ses paris successifs, sa capacité à se remettre en cause sans renoncer à rien, ajouter, ajouter toujours et chercher le fil, celui qui donne le ton dans l'enfance et aide à construire du beau et du nouveau sur les éventuelles déceptions que pourrait offrir la vie. Il l'aborde au grand galop, tout à la fois médecin, grand humaniste, politique, romancier de génie, manager d'équipes au bout du monde, tout cela sans se départir d'une modestie indéfectible qui irrigue chaque étape, le force à la jauger, la grandir, la surpasser.

Chaque mot dans ce livre est porteur de sens ; l'ensemble se savoure et nous apprend sur lui et sur nous car nous devinons ce qui rend certains hommes exceptionnels. Si nous n'avions qu'une bribe de ses nombreux talents, sans doute, en serions-nous heureux. Lui, Jean-Christophe Rufin les cumule et nous donne à voir un homme rare qui sait triturer son présent pour le transformer en un avenir flamboyant.

Merci pour ce livre qui m'a tant donné à voir sur lui, les autres et moi.

Au matin, les transats parlent…

IMAGE_520[1]  

Un costaud est payé pour faire le boulot, installer les transats aux aurores et donner envie de s'asseoir là.

Il fait encore frais et le touriste hésite.

Rien ne dit que cet alignement presque parfait attirera les foules et ondulera différemment au fil de la journée… Car si le temps reste couvert, tout se jouera ailleurs…

Cela dit, l'horizon reste magnifique à regarder.

IMAGE_575[1]

Sans doute, ces 4 transats-là nous parlent-ils plus…  Ils sont alignés et cependant, dans cet espace, ils semblent de concert, occupés par le même spectacle. Y avait-il des étoiles filantes à observer la veille au soir ?

Abandonnés différemment, ces transats auraient semblé échanger, par exemple, des confidences.

Encore que, dans la nuit noire, l'isolement procuré par l'obscurité peut laisser place aux confidences… quelle que soit la position des transats…

« Internet » rime avec « lenteur » ! Ca y est, c’est prouvé ! Et vous voilà riche !

Vous êtes lent ? Un tantinet rebelle ? Trop fier ? Globalement grognon et parfois impulsif ? Exaspéré d'être une pompe à fric ? Avare ? Simplement "regardant" ? Vous vous insurgez systématiquement contre tout pouvoir en place ? Vous détestez d'emblée les gars en uniforme cachés derrière des troncs d'arbre et zyeutant dans des grosses lunettes ?

La nouvelle est pour vous et devrait faire de votre rentrée au bercail un moment heureux ! Si vous payez vos PV par internet, vous gagnez 15 jours de délai supplémentaire. Et comme le temps, c'est de l'argent, vous voilà enrichi ! Veinard !

Avant, maintenant, demain…

Avant : le rush ! Une idée à la minute ! L'effervescence ! Les projets à partager ! La culture à portée de main…

Maintenant : pour quelques heures encore… L'étendue verte, le bon roman dans le panier, le vélo pas loin, l'apéro sous le parasol…

Demain : les paris sur l'avenir, avec les autres, pour les autres… Les emballements, les stratégies, les pièges à déjouer, les coups de coeur, l'audace.

Vite, mon planning, mes RV, mes docs, mon ordi, mon téléphone… ma tête en somme ! Ah ! J'aime ça aussi. Et vous ?