« Oser dire » et « Savoir dire »

C’est un des thèmes que j’aime travailler avec les Dirigeants et les Leaders.

La phrase de Sarkozy au Salon de l’Agriculture en est une bonne illustration. A elle seule, elle met en parallèle : la spontanéité de l’homme, la modernité du citoyen, la représentativité de la fonction, l’exemplarité attendue, l’impact sur l’image donnée,  l’utilisation qui en sera faite, le pouvoir prodigieux des caméras professionnelles ET amateurs en tous lieux et à tout moment.

Thomas Dutronc en concert : un pur bonheur !

Aller écouter un concert sans rien savoir ou presque du musicien en question, c’est rare. Et pourtant… Hier, arrivée au Grand Rex à Paris, je savais juste que je venais écouter un beau gosse, fils de Jacques Dutronc et de Françoise Hardy.

Eh bien, chers blogueurs, c’était sensationnel ! Ce gars-là, Thomas Dutronc, a un talent fou ! Une voix splendide et un art de jouer de la guitare tout à fait exceptionnel. Il est accompagné de 4 musiciens aussi pêchus que lui et l’ensemble est détonant, innovant, captivant. Le jazz est revisité, dynamisé, personnalisé. C’est un enchaînement superbe de morceaux joués par des virtuoses avec un naturel incroyable.

A cela s’ajoute une mise en scène sympathique et tendre, discrète, laissant la place à la vedette : la musique !

Une salle archicomble de trentenaires avec quelques attendris de l’époque Hardy-Dutronc.

C’est gagné ! Je suis fan !

Ce soir, il joue encore au Grand Rex. Quelques personnes revendent leurs places à l’entrée : profitez-en. Vous aurez une super-soirée !

Pouvoir, raison et précipitation

Les Français commencent à craindre que le pouvoir de notre président lui monte à la tête et qu’il s’imagine avoir raison tout seul, très vite, très tôt. Il ne prendrait plus le temps de mettre en pratique la concertation et le travail d’équipe ; il n’aurait plus le temps d’écouter d’autres voix que sa propre voix.

L’exemple qui me frappe le plus est celui de la mémoire des enfants juifs martyrs, confiée à chaque enfant de CM2. Ah ! Que n’a-t-il pris à temps l’avis de Simone Veil ? J’imagine les enfants que j’ai autour de moi et qui sont en CM2. Il y a des généreux, des sensibles, des extravertis, des angoissés, ceux qui cauchemardent ou qui ont des tas de soucis déjà qui ne sont pas de leur âge. Certains endosseraient cette responsabilité seuls, d’autres s’emploieraient à "porter le monde" que les adultes n’ont pas su protéger du massacre, etc.

Dans les écoles, souvent, il y a une démarche collective pour aider des enfants vivants, éloignés, qui souffrent. Il est enfin temps de s’inspirer de cette méthode-là qui offre le dialogue, le collectif et non la culpabilité individuelle.

Aïe ! Comme les certitudes d’un seul homme peuvent être dangereuses. Se griser du pouvoir et user de précipitation. Quelle erreur ! Que de dégâts collatéraux. Un homme politique, comme un patron, représente une communauté. Cela crée des devoirs vis à vis d’elle, non la recherche d’annonces et d’effets de manche pour montrer qui a le pouvoir. L’intelligence se partage. L’écoute du terrain et le respect des autres sont des garde-fous solides trop souvent oubliés par ceux qui se retrouvent, vite fait, dans une tour d’ivoire. 

Chantez donc un petit air, Madame la 1ère Dame…

Une pile de CD qui traîne dans un coin de mon bureau, une main leste… et voici que la Première Dame de France chante pour moi ! "4 consonnes et 3 voyelles", l’air est joli, "l’âme emmêlée", je suis bercée, puis les chansons deviennent piquantes, séductrices : de belles paroles adressées au "sexe fort" ! De quoi les rendre tous fous ! Aïe, aïe, elle est intouchable, Messieurs ! Maintenant, elle va chanter la France jusqu’à "la dernière minute"… Soyez donc patriotiques, Messieurs, et laissez-la faire. Car, à l’international, la variété française va devenir aussi cotée que la haute couture française. Donc, tous à vos triangles ou à vos dés ! Des valeurs sûres pour notre pays.