Pour 2007… Ah ! Si vous saviez…

Un virage, une chance, un de ces moments dans la vie où il faut s’offrir une pause sur image, savourer puis foncer… Changement professionnel à l’horizon ! Je tourne aujourd’hui une page qui m’a comblée et qui m’a offert de naviguer d’une culture à l’autre. Je vais avec enthousiasme vers une autre vie professionnelle que je sais belle et passionnante !

Alors, maintenant, ce blog risque de vivoter… voire disparaître… ou changer de sens… Je déciderai plus tard…  J’ai adoré ces presque deux ans d’écriture et d’échanges avec vous. J’ai trouvé ça joyeux et vivifiant. Oui, une tranche de ma vie prend sans doute fin ici*. Mais quelle importance ? Car je garde des visages et des mots d’amis-blogueurs. Et le passé est tissé et vit en moi. Cela a du bon aussi de tourner les pages pour lire la suite !

Que 2007 devienne pour tous l’année de la confiance, de projets bien pensés et
rondement réalisés. Il y a mille idées à attraper, mille défis à mener. Soyons des bâtisseurs, visons loin et faisons un pas après l’autre. Le monde de demain a besoin de notre énergie d’aujourd’hui.

Bon vent à tous !

*Continuez vos pitreries, innovations et réflexions ! Je viendrai fureter de ci de là ! Car, comment me passer tout à fait de vous, chers blogueurs ???

Une « carnetière » ! Eh oui !

Dans le journal "Le Devoir", journal canadien, je suis appelée une "carnetière" et surtout je suis citée pour mon "Petit dico du blog" ! Me voici mise à l’honneur par les vrais défenseurs de la langue française que sont les Canadiens.

Merci à Bruno Guglielminetti pour ses deux billets, un sur Radio Canada et un dans "Le Devoir".

J’aurais bien entamé avec lui une "bloguerie" au coin du feu, sans que ni l’un ni l’autre nous nous assimilions à des blogbarons, juste pour nous prouver qu’il est facile de bullabloguer sans pour autant devenir des hâblogueurs…

MAM se montre maline et énerve à son tour…

L’UMP a "préchoisi" son candidat. Et MAM ne sert que de joker féminin et de faire-valoir. Perdu pour perdu, autant se la jouer indépendante. Elle a raison, Michèle Alliot-Marie ! Finalement, cette femme-là non plus ne sera pas là où on l’attendait !

Ségolène Royal et MIchèle Alliot-Marie, Mesdames, vous avez raison. Puisque, de toute façon, vos adversaires vont chercher à vous lyncher, surprenez-les ! Réinventez la politique. Au moins, cela va réveiller tout le monde.

Un homme, une femme, à gauche, à droite, au centre ? Nous allons devoir sacrément réfléchir avant de voter… J’adore !

Des douceurs pour Noël…

"Joyeux Noël !"
Clamons-le, surtout si nous nous sentons joyeux ou si cela rend heureux.

Mais voici aussi des pensées douces, offertes à ceux qui vivent l’absence d’un être autrefois bien chéri. Ne pleurez pas… ou pleurez peu. Car la vie est là, à côté de vous… Et si, à Noël, certains coeurs sont gros, d’autres sont grands…

Alors, oui ! Une fois votre chagrin dompté, vivez-le très joyeux, ce Noël-ci !

D’une rive à l’autre : une passerelle au féminin

6beb0218
Une passerelle, une femme à l’honneur, de l’eau, des bateaux, des quais de Seine aménagés, deux rives reliées pour une promenade à pied, une bibliothèque vous conduisant à un jardin… 6beb0220
tout vous charme sur cette passerelle Simone de Beauvoir aux courbes majestueuses qui semble vous laisser flotter entre air et eau.

6beb0221
Ce jour-là, le ciel était magnifique, la passerelle parsemée de quelques passants, les bateaux silencieux, l’horizon dégagé : 6beb0222
un moment hors du temps, me laissant lire en plein ciel un SMS annonçant du beau nouveau dans ma vie…6beb0223

Etes-vous un « désemblogué », un « rablogueur » ou un « bloguichounet » ?

Et revoici une note parmi celles que vous avez préférées… (note du 25 janvier 2006, ses commentaires et ses track-backs)


Quelques mots clés, extraits d’un nouveau dictionnaire :
« Le Petit
Bettina Soulez du blog »

CC, Creative Commons

Nota bene : l’auteur, prôneur de
zapping, a préféré donner un ordre débridé plutôt qu’alphabétique à son
dictionnaire.

blog : espace de création et de
liberté offert à tous via le web.

blogosphère : milieu dans lequel s’exerce
l’action de bloguer.


blogotomie : section chirurgicale tentant à séparer le blogueur de son
clavier donc de son blog (méthode tombée en désuétude car s’étant révélée
inefficace et coûteuse).


blogomanie, blogomania ou blogmania : habitude ou goût bizarre pour le
blog et qui peut provoquer l’irritation de l’entourage du blogueur.


blogomaniaque
:
qui manifeste une obsession pour le blog.



bloguesque : a trait au blog, (à ne pas confondre avec « blogubuotesque
»).


blogubuotesque : qui paraît ridicule sur un blog. Adjectif dérivé d’ubuesque.

blogouaille : ton moqueur ou irrévérencieux
de certains blogueurs.

blogaillerie : raillerie bloguée.

blogorrhée : trouble du discours se manifestant
par un excès de mots sur le blog. Maladie actuellement incurable et conduisant
à l’épuisement.


blogologue : spécialiste du blog cherchant à alléger les tourments du
blogueur compulsif.

blogopathe : personne atteinte de
blogopathie.

blogopathie : personnalité pathologique se
manifestant par un comportement obsessionnel vis-à-vis de la blogosphère.
Diagnostic facile mais guérison improbable dans l’état actuel de nos
connaissances.


blogologie : étude scientifique des faits bloguiens.


blogantisme : développement excessif d’un blog sous l’impulsion d’un ou
plusieurs blogueurs (étymologie : « blogantisme » vient du mot «
gigablogantisme », mot tombé en désuétude dès l’année 2004).


blogueur : personne qui blogue, souvent incomprise des nonblogueurs.

bloguien, bloguienne : se dit d’une personne ou d’une
chose dotée d’un atout du blogueur.


rablogueur : personne qui se charge d’amener des blogueurs sur un blog (synonyme
en langage courant : rabatteur).


blogoûlerie : ivresse bloguesque.


blogasme : point culminant du plaisir bloguien.


hâblogueur : fanfaron du blog.


blogbaronnie : seigneurie incontournable du blog. Terme à usage
généralement dépréciatif, dénotant parfois un éventuel espoir d’appartenance à cette
caste. Terme visant à  différencier « ceux qui se la pètent de ceux qui
se la jouent modeste » ! (citation d’un auteur anonyme).

blogantesque : se dit d’un blog atteint de
blogantisme (voir plus haut).


blogotique : ensemble des techniques bloguiennes.


blogothèque (appelée aussi « blogroll ») : emplacement réunissant une
collection de blogs.

blogroll : mot anglais cherchant à
s’imposer dans la langue française, synonyme de blogothèque et blogosphère.


blogorythme
:
cadence régulière ou frénétique qui s’impose au blogueur pour consulter sa
blogosphère ou blogroll.


ablogrythmie : trouble du rythme chez le blogueur qui l’incite à
annoncer qu’il va diminuer ou arrêter son « addiction au blog ». Trouble
généralement superficiel ou passager, très rarement définitif.


déblogage : action que s’autorise le blogueur afin de s’offrir une
liberté de ton.


bloguerie
:
s’apparente à une causerie qui, l’automne venu, pourrait se faire
au
coin du feu…
en France, au Canada ou en Belgique.

coblogueur : se dit de blogueurs investis
dans un même blog.

coblogage : utilisation d’un même blog afin
de véhiculer des idées.


bloguichounet : petit mot gentil qui sert à nommer un blog favori ou
préféré.

blogounette : se dit d’une plaisanterie sans
conséquence.


blogasson : se dit des blogs fades, qui ne tiennent pas la route ou qui
n’ont aucun intérêt. Se dit également de blogueurs insipides.

hypbloggystyle : (tournure emphatique) qualificatif
donné à un blog très « branché ».


gloubibolga : nourriture bien connue de « L’île aux blogueurs ».


bloguenaire(s)
:
s’utilise généralement au pluriel pour parler de cette couche de la population
qui blogue.


bloguable
: (terme
familier voire vulgaire, davantage utilisé par la gente masculine que féminine…
encore que…)
, se dit de quelqu’un ou quelqu’une qu’on juge digne d’être
blogué (e) ou que l’on désire ardemment bloguer.

imbloguable : (terme familier voire
vulgaire),
jugement de valeur souvent irrévérencieux, par opposition
à « bloguable » (voir plus haut). Se dit de quelqu’un qu’on ne
désire pas bloguer ou que l’on n’imagine pas bloguable.

emblogué : se dit d’une personne
embarquée, engluée ou embrigadée dans un courant bloguien.
 

embloguable : se dit d’une personne qui court
le risque d’être sous influence bloguienne (à ne pas confondre avec «
imbloguable »).


désemblogué : se dit d’un pauvre-bougre-blogueur, égaré en dehors de la
blogosphère.


bloghyrambique : qualifie un commentaire très élogieux ou enthousiaste à
propos d’un blog (ou d’une note sur un blog).


blogossionnel
:
peut qualifier une névrose dont le symptôme est un rituel blogomaniaque et
blogophage.  Terme usuel provenant de la contraction de " blog" et  "obsessionnel".

blogophage : se dit d’un gros consommateur
de blogs.

blogologie : science et technique de la
création d’un blog.


blog in : mot anglais désignant le fait de bloguer entre midi et deux,
au volant de sa voiture, grâce à une borne wifi.

blog out : tournure elliptique désignant
une « blog outline », service de dépannage à distance faisant exploser les
factures téléphoniques.


"gueblo"

: bloguer en langage verlan.

inébloguable : se dit d’un blog inimitable et
inégalable.

désopilablogue : qualifie les notes de certains
blogueurs qui créent l’hilarité chez leurs lecteurs.


influençoblogue : plaque tournante du pouvoir bloguien, à ne pas
confondre avec « la blogbaronnie ».


blogotage
:
action de bloguer en dilettante.

blogainéant, -te : fainéant, -te du blog.

balbublogueur
:
blogueur débutant et malhabile.

balbublogage : bredouillage du blogueur débutant
et malhabile.


néoblogophyte : blogueur récemment converti à l’art de bloguer.


blagblegbligblogblug : célèbre méthode d’apprentissage basique du blog, (parodie
de la célèbre méthode d’apprentissage de la lecture : ba-be-bi-bo-bu…)

bullabloguer : se la couler douce en bloguant.

Mon livre « Ecrire vite et bien en affaires » est paru !

Ca y est ! Il est là, sur mon bureau après un bref passage, incognito et sous enveloppe, dans ma boîte aux lettres.

"Ecrire vite et bien en affaires", Ecrire_vite_et_bien
édition n° 4, est paru aux éditions Chiron. Par le jeu des fusions et acquisitions dans le monde de l’édition, ce livre a été publié, il y a quelques années, d’abord chez "Top Editions" puis chez "Casteilla" et maintenant chez "Chiron". A chaque édition, Marie-Agnès Giraudy, coauteur de cet ouvrage, et moi avons réactualisé le contenu.

Merci à Christophe François, l’éditeur, qui s’est montré d’une grande réactivité. Sachez que c’est lui qui a choisi maquette, couverture, papier, etc. avec, évidemment, tous les imprévus de dernière minute qu’il a dû surmonter. D’ailleurs, les auteurs sont rarement sollicités dans cette étape de finition car la relecture des épreuves permet d’agir sur le texte mais n’offre aucun moyen de comprendre la mise en page, les encadrés, etc. A chacun son boulot !

Alors, vous vous en doutez : avec cette réédition, cette année, le blog est à l’honneur !
Encore merci aux blogueurs qui sont venus commenter ma note du 27 septembre 2006. Je les ai tous largement cités dans l’avant-propos : Ardalia, Patricia, Isabelle, Dark Mind, Leblase, Gilles, Mry et Môsieur Resse ! Avec l’adresse de leur blog, bien sûr !… sauf pour Patricia et Gilles qui vivent sans blog !!

De loin en loin, dans le livre, vous verrez des idées de blogueurs surgir. J’avais travaillé sur les suggestions de Patricia : "lettre furibonde puis exaspérée…" mais l’éditeur a pensé que le mélange des genres était difficile… Bon… J’ai préféré lui faire confiance… Après tout, il connaît son métier et son public !

Et maintenant, je n’ai plus qu’à souhaiter à ce livre de bien évoluer.

Merci à tous ceux qui se sont intéressés à ce projet.