Sous haute surveillance !

Greta_burJe ne suis jamais seule ! Greta me surveille. Cette bête me "glute", où que je sois ! Et elle n’a pas pris une ride ! 14 ans que cela dure !

Elle adore se poster en hauteur : elle surveille les gens, les fenêtres, les portes. Le spectacle ambiant la captive. Ainsi, pendant que j’écris, vous le voyez, il y a un être sur terre qui me regarde intensément. Et quand je quitte la pièce, parfois, je la surprends en train de contourner la lampe pour se placer devant l’écran et lire le texte avant vous !

Cela fait exactement 14 ans que nous avons cédé à un de nos enfants qui voulait un chat…

Greta_saran

Et cette enfant, un jour, est partie sans son chat… Maintenant, il suffit qu’elle réapparaisse une demi-seconde pour que cet animal sache que son maître, c’est elle et non pas moi ! Ca, ça me tue ! Il doit y avoir une vague histoire de croquettes données en douce par là-dsous !

Aujourd’hui, sur le balcon, Greta a découvert des hôtes indésirables.

Oeufs_juilletA force de les surveiller de très près, elle a fait fuir la mère pigeonne. Moi, je suis mère poule, mais là, non ! On ne m’aura pas ! Je resterai de glace devant ces petits-là ! D’autant que, mue par son instinct de chasseresse, Greta ne fera qu’une bouchée de ces petits si les oeufs éclosent et si les bébés pointent leur bec !

Maline, d’ailleurs la pigeonne ! Elle a mis ses oeufs à un endroit où une lampe, en soirée, chauffe ses oeufs ! Il y a donc des feignasses même dans le monde des oiseaux qui organisent le baby-sitting pendant qu’elles partent faire la vie la nuit ! Pfff ! Drôle de monde ! Incontrôlable, je vous le dis !

Star wars : une histoire de mecs pour les mecs !

Dans quelques secondes, je deviendrai impopulaire. Je prends le risque :

13h 30, nous entrons dans un cinéma sur les Champs-Elysées, tandis que la foule en délire attend, tassée, 56ne0019 l’arrivée du Tour de France. Nous sortirons du cinéma à 16h tandis que la foule en délire attend toujours, toujours tassée, l’arrivée du Tour de France. J’espère qu’à l’heure où vous lisez cette note, les cyclistes sont enfin arrivés…

Nous avons vu le très long film "Star wars : la vengeance des Sith"……………….

Excellents :

  • la costumière
  • le maquilleur qui transforme d’un coup de crayon le regard du gentil en méchant et vice versa.
  • Bon, j’ajoute aussi le créateur de la mer de feu finale.

Rasoirs :

  • Tous ces gars qui passent leur temps à se battre avec des épées fluorescentes qui ne font même pas mal !
  • Toutes ces palabres sur "qui est allié avec qui, qui est contre qui, qui veut combattre qui, qui a fait quoi"…

Ridicules :

  • une seule fille (très jolie d’ailleurs) dans cet univers farçi de mecs. Aïe, aïe, aïe ! Quel personnage haut en couleurs et captivant, pfff… : elle est amoureuse et attend des jumeaux !?! Un portrait de femme transcendant et hors du commun dans cette société de disjonctés aurait été le bienvenu ! 
  • tous ces hommes nés de personne et venus de nulle part car il n’y a pas d’autre génération de femmes… Que des clônes peut-être…
  • la bimbo qu’on aperçoit enfin après 2H15 de combats et qui passe dans un couloir pour aller mourir au milieu des champignons (je fais un peu court mais je crois que c’est ce que j’ai vu…)

Archi-téléphonée :

  • la prochaine trilogie avec l’enfant du bien et l’enfant du mal : Luke et Leia élevés par deux familles différentes (une famille blonde, une famille brune…). Cela nous procure au moins la satisfaction d’apercevoir deux miettes de rôles féminins supplémentaires, les deux mères adoptives…

Mignons :

  • l’acteur avec sa barbichette,
  • les robots aux looks variés.

Bref, "le côté obscur" m’a carrément saoulée. M’a pas bien l’air compliqué, ce scénario-là ! Des personnages bien tièdes, à part le diablotin vert et poilu, au phrasé original.

Une jaguar pour faire du 10 à l’heure…

Je ne connais rien aux voitures. Je les confonds toutes ou presque. Sauf les Jaguar… De face, de profil, de dos, je les repère ! Pour autant, jamais je ne mettrai tant de sous dans une bagnole parce que d’une part, je ne sais même pas le prix que ça coûte, d’autre part, j’ai d’autres priorités.

Mais, bon, je m’égare.

Ma Jaguar, c’est mon nouvel ordinateur. Et j’ai été bloquée à 10 à l’heure par une connexion temporaire téléphonique qui n’était pas à «haut débit». Techniquement, je ne sais pas ce que cela veut dire… mais qu’importe ! En revanche, je sais que je me traînais sur les blogs, que mon écran affichait lentement les photos et que ce rythme me frustrait d’un des bons moments de ma journée : VOUS LIRE TOUS ! Finalement, vous étiez une bouffée de vacances toute l’année et, d’un seul coup, je vivais des vacances sans vous. Impensable !

Ma tête sonnait creux, mes doigts étaient gourds, mes réflexes bloguiens limités à la survie. Pardonnez mes passages furtifs sur vos blogs. Je vous postais de loin en loin quelques commentaires pour vous montrer que je respirais encore. Mais je ne pouvais plus me perdre dans ce labyrinthe de liens qui dope mes joies de blogueuse.

Depuis ces vacances sans vous, la connexion haut débit me paraît aussi vitale que l’eau courante. Equipement généralisé à envisager… A méditer !

Virevolte

Une veille histoire de clochepied (épisode 5)

Un des 50 billets d’humeur écrits en 2003

L’opération a eu lieu hier. On m’a tout expliqué quand j’étais encore dans les vaps. Je n’ai pas tout compris.

Je suis bloquée par cette attelle provisoire en plâtre, monstrueusement lourde, scellée à un morceau de mon corps : un pied-mollet. Deux drains en sortent pour alimenter deux fioles posées au sol. J’ai des débuts d’escarres aux coudes, fesses et talons. J’ai les yeux cernés, le cheveu en bataille. Ne serait-ce que penser au moindre mouvement (même d’un doigt de pied !) me demande une énergie considérable !

Et passe, en boucle, dans cette télévision fichée au mur, une publicité qui porte à rêver : une jolie brune, allongée sur un lit, s’enroule et se désenroule dans un drap rouge en satin. Le tissu léger la caresse… elle ferme voluptueusement les yeux et sourit… Elle virevolte dans…

Continuer la lecture de Virevolte

Un livre qui traîne ici sur un coin de table…

Un livre qui traîne ici sur un coin de table… "Pars vite et reviens tard", de Fred Vargas.

Leblase, Largentula et quelques autres vont être heureux : Fred Vargas, grand auteur féminin écrivant sous un pseudo ! (Pour information, nous avions longuement parlé des pseudos dans mon post "A découvert".)

Ce texte de Fred Vargas, donc, excellent roman policier pour l’été : une belle écriture, une grande originalité, la vie d’un quartier de Paris qui prend forme sous nos yeux, des personnages bien ciselés, une intrigue haletante… Tout ce qu’il faut pour que nous, lecteurs, nous restions "les yeux scotchés" sur le texte !

Est-ce un « prêté » pour un « rendu » ?

"Our France said "No" to Europe. And now, the World says "No" to Our Paris."

"Notre France a dit "Non" à l’Europe. Et maintenant, le Monde dit "Non" à notre Paris."

  1. Est-ce un nouveau jeu ? Quelqu’un connaît-il la règle ?
  2. Ou le Monde a-t-il cru que nous n’étions accueillants qu’un jour sur deux, ou seulement quand cela nous arrange ?

Le plus rassurant serait de penser que :"ça n’a rien à voir !"

Votre avis ?

Je suis sûre que vous en avez un… Nous vous "écoutons-lisons" ici :

Blog relooké ! Vos avis ?

Qui a fait quoi, ici ?

La bannière ? Oeuvre de Bibear de A à Z.

Le post-it ? Créé par DamDam et installé par Bernard.

Les liens avec tous les livres ? La protection Creative Comments et le lien Skype ? Mes photos ? Réalisés par Bernard.

L’aquarelle sur la couverture de ma comédie "La grande cour" ? Une artiste qui sait travailler au pinceau, au crayon et sur écran : Laetitia Chastel.

Les livres, là, à gauche ? Certains des auteurs que j’aime. Il y en aurait des pages et des pages à mettre. Mais la manip’ reste longue à faire…

Les blogs référencés ? Quelques uns des coups de coeur que j’ai eus. Il y en a beaucoup d’autres que j’aime et…

Continuer la lecture de Blog relooké ! Vos avis ?